Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Leon

Pays de Léon

Bro Dreger

Trégor

  Montroulez

Morlaix

 

pajenn bet digoret a 6t a viz Mezheven 2006 page ouverte le 06 juin 2006     forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 08/11/2020 20:45:37

NB : Ploujean fait l'objet d'une page séparée

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Dreger / Trégor; évêché de Tréguier.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne", département du Finistère; chef-lieu d'arrondissement; au confluent du Queffleut et du Jarlot.

Superficie : 2482 ha. (y compris Ploujean)

Population : 9800 'communiants' vers 1780 (3 paroisses); 15 183 hab. en 1878; 17 606 hab. en 1990; 

Armoiries; blason
* Ogée (vers 1780) : "Ses armes sont d'azur, à la nef ou navire équipé d'or, aux voiles éployées d'argent mouchetées d'hermines, avec cette devise : "S'ils te mordent, mords-les".

* Froger et Pressensé : "de gueules au navire d'argent équipé d'or aux voiles éployées d'hermine, voguant sur une mer d'azur". devise : "s'ils te mordent, mords les" . Brevet Ch. d'Hozier. 1696

Interprétations et dessins JC Even / GenHeral5

Paroisses

* Ogée (vers 1780) : "On y remarque trois paroisses, qui sont : Saint-Martin, Saint-Mathieu et Saint-Melaine. 

... Les cures des deux première paroisses sont à l'alternative, et celle de la dernière doit être représentée par l'évêque de Tréguier, depuis la réunion de l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes à l'évêché de la même ville".

Histoire :

L'histoire de Morlaix étant extrêmement riche, celle-ci fera l'objet de plusieurs pages annexes. Les triskells rouges sont des liens actifs.

* Ogée (vers 1780) : page en cours d'élaboration

***

* Marteville et Varin (1843)  : notes et commentaires du dictionnaire d'Ogée

***

* Les capitaines commandants de la place militaire de Morlaix

i

1952

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Église saint Mathieu Iliz sant Mazé
Église saint Melaine (1489-1574) Iliz sant Maelen (1489-1574)
Chapelle sainte Geneviève Chapel santez Jenovefa
Chapelle Notre-Dame de Grâce  
Chapelle saint Roch Chapel sant roc'h
Croix de Kerbaul Kroaz Kerbaol
Le château Ar c'hastell
Les Jacobins Ar Jakobined
Notre-Dame des Fontaines Itron varia ar Veunteunioù
Maison de la Reine Anne  
Maison à Pondalée Ti ar Pondalez
Manoir de Kergollo  
Croix de Roc'h Glaz  
Manoir de Suscinio  
Manoir de Pen an Ru Maner Pen ar Run
Manoir de Coat-Morvan Maner Koad-Morvan
Manoir de Kergos Maner kergoz
Manoir de Roz-Avel  
Château de Nec'hoat  
Couvent des Ursulines  
Couvent des Carmélites (XVè)  
Couvent des Dominicains  
Maison Cornic Ti Kornig
Manufacture des tabacs (1730)  
Hôtel de Ville (1838) Ti ker
Viaduc Pont an hent houarn

Étymologie

* Ogée (vers 1780) : "Cette ville, qui se nommait Julia du temps de César, est une des plus anciennes et des plus célèbres de la province".

* Cambry, Finistère, p 5 : "Ainsi Morlaix, si nous en croyons Conrad, archevêque de Salisbury, écrivain du douzième siècle, fut d'abord nommée Julia ..."

" ainsi Drennalus, disciple de Joseph d'Arimathie, à son retour de l'île de Bretagne, passa par Morlaix, l'an 73 de J.C, en convertit les habitants; ce lieu se nommait alors Saliocan ou Hanterallen."

* Albert. Le Grand : Julia;

* Ch. Frochen, Finistère, Léon, p 97 : "Son nom vient probablement du celte Motreleg (rue resserrée)".

* Bernard Tanguy, Communes du Finistère, p 134: " Castrum Mons Relax, 1128; ecclesia S. Martini de Monte Relaxo, 1128; ecclesia Beati Melanii de Monte Relaxo, 1170; Mont Relays, XIIè; (in) Montereleis, 1217; Montrelès, 1296; Montrelez, 1352; Morloys, 1371; Morlais, 1376; Morelaiz, 1385; Mourlaix, 1455; Montrelaes, Montrelaix, Mourlaix, 1464; Montrolaes, Morlaix,1499; breton Montroulez".

"Ce mot ... (Relaix) ... n'est autre que le vieux-français releis, relais " délaissé, abandonné".

* Éditions Flohic (1998) : "noté Mons-Relaxus en 1128, du français mont et de l'ancien français relais, délaissé, abandonné".

* Daniel Delattre (2004) : "Castrum Mons Relaxus au XIIè; Montereleis au XIIè".

*****

Commentaire JCE : compte-tenu de la distance par rapport à Carhaix et à Guingamp, (JCE, Cadastre armoricain), et à la convergence de sept voies romaines (B.Tanguy, Communes du Finistère, p 134), on peut considérer que le site originel de Morlaix correspondait bien à un point géodésique du cadastre romain. On peut alors sur ces bases considérer qu'il s'agit d'une étape importante sur la route romaine au passage de la rivière, et rallier cette hypothèse de l'étymologie basée sur Mons-Relax : mont ou se trouve une halte (un repos, une relâche !) d'une certaine importance.

Personnes connues Tud brudet
Albert LEGRAND

Dominicain; hagiographe; prédicateur

Morlaix ? / ? 1640)

 
Luc-Urbain du BOUEXIC, comte de Guichen

Marin; lieutenant de vaisseau en 1746; chef d'escadre, 1776; lieutenant-général, 1779

 
Charles CORNIC-DUCHÊNE

Marin corsaire

Morlaix, 1731 / Suscinio en Ploujean, 1809

 
BOUDIN de TROMELIN

Contre-Amiral

Morlaix, 1735 / 1816

 
Pierre-Louis CHAILLOUX

Jurisconsulte

Morlaix, 1740 / Saint-Jean-du-Doigt, 1806

 
Jean MASSON

Général

Lunel, 1749 / Morlaix, 1808

 
Jean PAPPE de TREVERN

Évêque de Strasbourg

Morlaix, 1754 / Marlenheim, 1842

 
Hyacinthe-Félix-Augustin-Madeleine Rogon de Carcaradec, dit de Kersaliou

lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, né à Morlaix le 27 août 1759; lieutenant dans Hector, lors du débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795; blessé le 16 juillet; capturé; condamné à Vannes le 14 thermidor AN III / ***.

Yasent-Felis-Aoustin-Madalen Rogon a Garcaradeg, anavezet Kersaliou

letanant lestr; marc'heg Sant-Loeiz, bet ganet e Montroulez ar 27t Eost 1759; letanant e Hector, e kerz an dilestradur c'hwitet ar roueelerien e Kiberen e 1795; bet gloazet ar 16t Gouere; bet tapet; bet kondaonet e Gwened ar 14 thermidor AN III.

Ad.-Marie-Louis Rogon de Carcaradec

lieutenant de vaisseau, né à Morlaix le 7 février 1763; sous-lieutenant dans Hector, lors du débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795; probablement capturé et condamné

Ad.-Mari-Loeiz Rogon a Garcaradeg

letanant lestr, bet ganet e Montroulez ar 7t C'hwevrer 1763; eil-letanant e Hector, le kerz an dilestradur c'hwitet ar roueelerien e Kiberen e 1795; sur-awalc'h bet tapet ha kondaonet.

MOREAU

Général

Morlaix, 1763 / Noedlitz, 1813

 
Joseph RIOU de KERSALAUN

Membre des Cinq Cent. Préfet

Morlaix, 1765 / Aurillac, 1811

 
Jacques-Nicolas LE FORESTIER, comte de BOISEON

officier de marine

émigré, participant au débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795. Capturé, et condamné à Vannes le 15 thermidor AN III / ***, à l'âge de 30 ans

 
(Marquis) François-Jean-Marie-Magloire de COETLOSQUET

né à Morlaix le 14 juin 1769

officier des gardes françaises

émigré; participant au débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795, comme lieutenant en du Dresnay; capturé, il est condamné à Vannes le 15 thermidor AN III / 

(Markiz) Fanch-Yann-Mari-Magloar a GOETLOSKET

bet ganet e Montroulez ar 14 Mezheven 1769

ofiser ar warded gall

divroet; en eus kemeret perzh d'an dilestradeg c'hwitet ar roueelerien e Kiberen e 1795, evel letatant e du Dresnay; bet tapet, eo bet kondaonet e Gwened ar 15 thermidor AN III / 

(Chevalier) Louis-Marie-Joseph-Fortuné de COETLOSQUET

né au château de Portzmeur, près de Morlaix, le 19 mars 1772

ancien officier au régiment de Bretagne; émigré; participant au débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795, comme sous-lieutenant en du Dresnay; capturé, il est condamné à Vannes le 15 thermidor AN III /

 
Charles COËTLOSQUET

Lieutenant général

Morlaix, 1783 / Paris, 1836

 
Auguste BARCHOU de PENHOEN

Député

Morlaix, 1801 / Saint-Germain-en-Laye, 1855

 
Émile SOUVESTRE

Romancier - Collecteur de contes

Morlaix, 1806 / ? 1854

 
Tristan CORBIERE

Poète

Morlaix, 1845 / 1875

 
Paul SERUSIER

Peintre

Paris, 1864 / Morlaix, 1927

 

Armorial * Ardamezeg

des Anges

Le Bihan de Pennelé Jagu le Nevez d'Origny / Dorigny

Quéméneur

seigneur de la Villeneuve, de Kervella, de Lesven, ressort de Morlaix

"d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois poires d'or"

"en glazur e gebrenn en arc'hant, eilet gant teir berenn en aour"

débouté en 1668

un maire de Morlaix en 1670

(PPC)

Bernard : miseur de Morlaix en 1450

Bernardin : sénéchal de Morlaix et député aux Etats de la Ligue en 1591

(PPC)

seigneur de Mesaudren, en Guimaëc; de Pratmeur, de Pontizac, de Langouëre, de Kerangouëz, en Plougasnou; de Kersalio et de Launay, en Pleubian; de Kernéguez en Saint-Mathieu de Morlaix.

"de sable, au lion d'argent, accompagné de trois étoiles de même"

"en sabel, e leon en arc'hant, eilet gant teir steredenn ivez en arc'hant"

référencés en 1543, 1683 1699

Thomas, gouverneur du château du Taureau en 1572

(PPC)

"d'argent à trois chevrons de gueules"

"en arc'hant e deir gebrenn en gwad"

Montre de 1481, Saint-Mathieu de Morlaix (évêché de Tréguier)

(PPC)

seigneur de Saint-Etienne; de Kersalliou

"d'azur au chevron d'or, accompagné de trois flammes de même"

"en glazur e gebrenn en aour, heuliet gant tri flamm ivez en aour"

Plusieurs officiers de la milice bourgeoise de Morlaix depuis 1693;

Michel, maire de Morlaix en 1725

(PPC)

seigneur de Kermoalic, de Roslan, de Penfrat, du Plessix, de la Boessière, de Préfontaine

"d'argent à la fasce de gueules, accompagnée de trois quintefeuilles d'azur"

"en arc'hant e dreustell en gwad, heuliet gant teir fempdiliaouenn en glazur"

montre de 1481, en Tonquédec

Guillaume, gouverneur du château du Taureau en 1551

Trois procureurs du roi à Morlaix de 1719 à 1789

(PPC)

 

         
          du Val
         

seigneur du Petit-Val, en Saint-Mathieu de Morlaix; de Ranlou

"d'azur au cerf passant d'or"

"en glazur e c'harv tremenant en aour"

1481 - 1669

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Morlaix Parrezioù kanton Montroulez
Morlaix Montroulez
(Ploujean)   (Plouian)
Plourin-Lès-Morlaix   Plourin Montroulez
Saint Martin des Champs   Sant Marzhin war ar Maez
Sainte Sève   Sant Sev

Communes limitrophes de Morlaix - Ploujean

Parrezioù tro war dro Montroulez - Plouian

Plouézoch / Plouezoc'h Garlan Plouigneau / Plouigno Plougonven Taulé Locquénolé

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

- Adolphe JOANNE : Département du Finistère. Hachette. 1878.

- Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. 1992

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Froger S.A. 2001.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004

Liens électroniques des sites Internet traitant de Morlaix / Montroulez :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page