Encyclopédie Marikavel. Jean-Claude EVEN

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

 
Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

(blason en attente)

Bro Roazhon

Pays de Rennes

Roazhon

Rennes

 

Essé **---

(---)

 

page ouverte le 11.09.2009

forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 15/10/2009 21:09:50

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Rennes; canton de Retiers; sur la Seiche.

Superficie : 2319 ha. 

Population : 2000 'communiants' vers 1780; 1356 hab. en 1881; 831 hab. en 1968; 747 hab. en 1982; 848 hab. en 1999

Armoiries; blason :

 

Paroisse : sous le vocable de Notre Dame

Histoire :

* Ogée (1780) : Esse, à 6 lieues au S.-E. de Rennes, son évêché et son ressort, et à 2 lieues 3/4 de La Guerche, sa subélégation. On y compte 2000 communiants. La cure est à l'alternative. M. le prince de Condé en est le seigneur. Les maisons nobles de cette paroisse sont : en 1480, la Housselière [Trousselière], à René Jaret; la Rouverais [le Rouvray], en 1600, à Gilles Leduc : cette terre et celle de Sucé forment une haute-justice, et appartiennent à M. Kerouan, qui possède aussi la terre de la Rigaudière, avec haute-justice; en 1650, le bois Clerissais, à Jean de Montalembert. A une demi-lieue au sud de ce bourg se trouve la Roche-aux-Fées. La structure de ce monument le rend digne de la curiosité des savants. Il est composé de quarante-deux pierres d'une grosseur considérable , et forme deux appartements. Le plus grand est de soixante-cinq pieds six pouces de longueur, sur onze pieds six pouces de largeur dans oeuvre, en se rétrécissant vers le second appartement, qui forme un cabinet de sept pieds en carré. Les entrées, tant au levant qu'au couchant, sont contiguës au cabinet qui communique à la grande pièce. Ce cabinet ne ferme point à la sortie; mais le grand appartement, situé au sud, est fermé, à l'exception des entrées dont on vient de parler. La construction de ce monument est de quinze pierres à l'est et de seize à l'ouest, toutes posées debout. Celle qui fait la clôture du grand appartement est couchée; elle a six pieds d'épaisseur en évasant jusqu'au cabinet, où elle se termine à quatre pieds six pouces. Outre ces trente-deux pierres, il y eu a dix autres soutenues par les premières. De ces dix, qui sont toutes d'une grosseur extraordinaire, sept forment chacune un recouvrement depuis cinq pieds jusqu'à neuf de largeur. Leur grain est d'un roc brut, et leur position est sans art. Les gens des environs veulent que ce soit un ancien temple des Fées, pour lesquelles leurs ancêtres avaient beaucoup de vénération; opinion ridicule, mais peu étonnante, si l'on fait attention que ce sont des paysans les plus grossiers qui pensent ainsi. D'ailleurs il n'est peut-être point de pays dans le royaume où les habitants des campagnes soient si peu éclairés, plus crédules et plus superstitieux qu'en Bretagne. Les gens sensés croient que ce monument est le tombeau d'un général romain. On doit observer qu'on ne trouve qu'à une lieue de cet endroit des pierres de la nature de celles qui le composent. — Ce territoire est coupé par la rivière de Seiche et plusieurs ruisseaux qui vont s'y perdre. C'est un pays couvert d'arbres et buissons, où l'on voit de bonnes terres, d'excellents pâturages, des arbres à fruits et des landes.

* Marteville et Varin (1843) : ESSE (Ecclesia de Eseio; sous l'invocation de la Vierge, le 15 août ); commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. Lim. : N. Janzé, Pire , Boistrudan; E. Marcillé, le Theil; S. le Theil; O. Janzé. — Princip. vill. : les Boitelières, la Bussonnais, le Lattay, Courgeon, le grand et petit Calaché, Montalembert, la Cour-Morel, la Huberdière, Merillé, la Morinière, la Poulinière, Lande-Ronde. — Maisons remarquables : le Rouvray, l'Arturais, le Rozay, la Coudre. — Superf. tot. 2318 hect. 91 a., dont les princip, div. sont : ter. lab. 1592; prés et pat. 354; bois 56; verg. et jard. 90; landes et incultes 145; sup. des prop. bat. 16; cont. non imp. 65. Const. div. 327; moulins 5 (du Loroux, de la Lande, à eau; de la Rigaudière, de la Lande du Saule, a vent). >>> On attribue à Esus, dieu gaulois, le nom de celte commune. L'analogie de nom jointe à la présence du monument druidique la Roche-aux-Fées confirment assez cette opinion. Ce curieux monument, sur lequel notre collaborateur E. D. V. donne ci-dessous une notice, est moins fréquent que les peulven et les menhirs. Cependant, en Bretagne seulement, on en connaît une dizaine : il y en a à Elven, à Trédion, à Pleucadeuc, à Caro, à Crossac, à la ChapelIe-sous-Ploërmel, à Monterrin , à Saint-Gravé, à Belz, etc. (Voy. ces mots). — Roullé, curé à Essé, a écrit, au commencement de ce siècle, un assez intéressant Mémoire sur l'arrondissement de Montfort-la-Canne. — Rubillon, colonel du 57° régiment de ligne sous l'Empire, mort récemment colonel de la garde nationale de Rennes, puis adjoint à la mairie de cette ville, était né a Essé, où il est inhumé. — La commune est limitée au nord par la rivière de Seiche; elle contient, au sud, le petit bois de la Rigaudière. — Géologie : schiste argileux; quartzite à l'ouest. — On parle le français.

>>> La Roche aux-Fées est un grand dolmen désigné par les antiquaires sous le nom d'Allée couverte : il a 50 pieds de longueur. Il est divisé en deux parties : la première a 13 pieds 10 pouces de long, sur 8 pieds 4 pouces de large. Une espèce de porte donne entrée dans la seconde, qui a 43 pieds 10 pouces de long sur 11 pieds 4 pouces à une extrémité, et 10 pieds 8 pouces à l'autre. — Le côté ouest est divisé intérieurement en trois cellules. — Les roches qui composent ce temple druidique sont de nature schisteuse. — L'une d'elles a 19 pieds 4 pouces de long, 6 pieds 2 pouces d'épaisseur, 8 pieds 4 pouces de large.

On trouve dans le voisinage de ce monument, et près de l'ancienne maison noble des Trousselières (et non Housselières, comme l'écrit Ogée), un ruisseau qui porte encore dans le pays le nom de Ruisseau du Sang, et dans le lit duquel on remarque des pierres druidiques. Les sacrifices des funérailles se célébraient chez les Gaulois sur une pierre carrée, souvent placée dans le lit des rivières, et sous laquelle on déposait les cendres des chefs, à l'abri de toute profanation. E. D. V.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le Bourg Ar bourg
Eglise Notre Dame (XIIè, XVIIè) Iliz Itron Varia
Allée couverte de la Roche aux Fées (-3000-2500 av. J.C.)  
Château de la Rigaudière  
Château du Loroux  
Manoir de la Coudre  

Étymologie

* Ogée (1780) : Esse

* Marteville et Varin (1843) : Esse

* Dauzat et Rostaing (1978) : "*Esiacum, du nom d'homme lat. Essius, et suffixe -acum".

- Jean-Yves Le Moing (1990) : 

- Éditions Flohic (2000) : "du nom du dieu gaulois Essus ou de l'anthroponyme latin Essius".

* Daniel Delattre (2004) : "doit son nom à Esus, dieu gaulois".

-----------------

JCE : 

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Musée des Arts et traditions populaires  

Communes du canton de Retiers Kumunioù kanton Retiers
Arbrissel / Erbeczèu *Ervrezhell
Coësmes  
Essé  
Forges-la-Forêt    
Marcillé-Robert    
Martigné-Ferchaud    
Retiers    
Sainte Colombe    
Le Theil-de-Bretagne    
Thourie    

Communes limitrophes d'Essé Parrezioù tro war dro *E--------
               

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

- Jean-Yves Le Moing : Les noms de lieux de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000

- J.L Ramel et A.J Raude : Liste des communes du département de l'Ille et Vilaine. Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant d'Essé / --- / *---

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Comptoir de Campagne. 22160. Callac-de-Bretagne. 

Tél / Fax : 02.96.45.51.06

Site weeb : http://www.comptoir-de-campagne.com

Retour en tête de page