Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

Naoned

Nantes

 

Vritz * Veriz

(* Gwerid)

 

 

page ouverte le 11.10.2010

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 16/10/2012 20:30:21

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays et évêché de Nantes. .

Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique, arrondissement d'Ancenis; canton de Saint-Mars-la-Jaille; sur le Mandit, le Pont-Tryon, le Gué-Maupetit.

Superficie : 3289 ha.

Population : 1700 'communiants' vers 1780; 1501 hab. en 1901; 904 hab. en 1968;  918 hab. en 1990;

Armoiries; blason :

* Froger et Pressensé (1996) : "d'hermine fretté de gueules". Sceau de la Cour de Vritz (XVIIIè siècle)"

-----------

***** 

Paroisse : sous le vocable de saint Gervais et saint Protais.

Histoire :

* Ogée (1780) : Vritz : sur une hauteur; à 12 lieues 1/3 au N.-E. de Nantes, son évêché et son ressort; à 16 lieues 1/2 de Rennes, et à 5 lieues 1/3 d'Ancenis, sa subdélégation. On y compte 1700 communiants; la cure est un prieuré présenté par l'abbé de Toussaints d'Angers, et desservi par un moine de cette maison. Le territoire, borné au sud , à l'est et au nord par la province d'Anjou, est coupé de deux ruisseaux qui coulent dans les vallons. On remarque dans cette paroisse une lande qui forme un monticule, et qui peut avoir neuf cents toises de longueur sur sept cents de largeur. Cette lande en joint une autre qui n'est pas aussi étendue. Le reste du territoir est bien cultivé; il est couvert d'arbres et buissons. En 1430, la maison noble de la Ramée appartenait à Charles de la Ramée; la Lande, en 1320 , à Hector de la Jaille, et, en 1420, à Pierre Boivin; la Bouveraye, à Jean Rouault; la métairie du prieuré de Vritz, au prieur.

* Marteville et Varin (1843) : VRITZ (sous l'invocation de saint Germain et de saint Protais) ; commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. — (V. le Supplément pour tous les documents cadastraux.) >>> Le nom latin donné dans les anciens titres à cette paroisse est Veris. Le chœur de l'église paroissiale est fort ancien , et l'on ignore n quelle époque il remonte ; mais les deux chapelles et la nef sont de 1660, aux frais du sieur de Lespéronnière, chevalier, seigneur de Vritz. — II y avait jadis, en outre de celte église, deux chapelles : 1°. celle du village de la Grée, sous l'invocation de saint Jacques, qui existait en 1628 et a été abattue en 1834; 2°. celle de Préfouré, sous l'invocation de saint Philippe. Cette dernière avait été bâtie en 1588, à condition que le seigneur de Vritz pût y placer ses armes dans l'endroit le plus apparent, et y eût un banc. Elle a été détruite en 1792. — il existe au presbytère un registre de paroisse remontant à 1283. — On exploite dans cette commune une grande quantité d'ardoisières dont les produits sont exportés sur toutes les directions, et jusqu'aux Etats-Unis, par Ingrande. La route de Rennes à Angers, qui traverse cette localité, et plusieurs routes stratégiques construites en 1833 , secondent le mouvement industriel, qui, en retour, apporte à la commune des engrais dont l'agriculture moderne tire de si heureux résultats. Les habitants se livrent aussi avec activité à l'élève des bestiaux , et font, à cet effet, une grande quantité de fourrages artificiels. — La colline dont parle notre auteur court à l'ouest, et forme point de partage entre le bassin de la Loire et celui de la Vilaine. — On voit sur la partie du territoire de Vritz qui avoisine le département de Maine-et-Loire un grand nombre de petites habitations qui jadis servaient de retraites aux fraudeurs de sels si abondants entre la Bretagne et l'Anjou. — Foire le 1er mai. — Géologie : phyllades tubulaires et tégulaires alternant avec le quartzite; grès à l'ouest du bourg. — On parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Gervais et saint Protais (188è) Iliz²
La Ramée  
La Bouvraie  
La Tesserie  
Richebourg  

Étymologie

* Editions Flohic (2000) : "du latin veris, le printemps, l'espérance".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Veris, 1130; Vrix, 1287".

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Saint-Mars-la-Jaille / Saent-Mard-la-Jaylh Parrezioù kanton Sant Marc'h an Oliwenn
Bonnoeuvre / Bonoevr *Banvre / *Bannouvri
Maumusson    
Le Pin    
Saint-Mars-la-Jaille    
Saint-Sulpice-des-Landes    
Vritz / Veriz Gwerid

Communes limitrophes de Vritz / Veriz Parrezioù tro war dro Gwerid
Le Pin              

Sources; Bibliographie :

* Jean-Baptiste OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. Marteville et P. Varin continuateurs et correcteurs d'OGEE, 1843.

* Adolphe-Laurent JOANNE : Loire Inférieure. 1874. Réédité par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. La Loire-Inférieure au XIXè siècle.Editions C.M.D. 2000.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire-Atlantique. Froger S.A. 1996.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003

Liens électroniques des sites Internet traitant de Vritz / Veriz / Gwerid :   

* lien communal : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Vritz  : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

retour en tête de page